Nous prenons quelques jours de vacances. Réouverture de la boutique en août !

Cinq anecdotes sur le café

Pape Clément VIII et café

1. Ludwig van Geekhoven

60. C'est le nombre exact de grains que Beethoven utilisait pour préparer son café. Son biographe Anton Schindler raconte qu'il les comptait minutieusement pour s'assurer que chaque tasse serait parfaitement à son goût et identique à la précédente. Un peu geek le Beethoven !

2. Le café a eu droit à son baptême

Au XVIème siècle, le café se répandait largement au Moyen-Orient, mais restait assez méconnu en Europe. L’Église catholique y voyait en effet l'oeuvre du diable et en interdisait la consommation... Les choses changèrent avec le pape Clément VIII qui se laissa manifestement tenter par le côté obscur de la force. Après avoir goûté au breuvage, il déclare que « l'arôme du café était chose bien trop agréable pour être l'œuvre du Malin » et qu'il serait dommage que les musulmans en aient l'exclusivité ». Au cas où, il baptisa la boisson !

3. Les Lumières carburaient au café

Il est communément admis que passé un certain seuil journalier, le café devient nocif pour l'organisme. Mais tout le monde n'a pas toujours été de cet avis. Par exemple, Voltaire disait du café que « si c'est un poison, c'est un poison bien lent ». Ce dernier ne faisait pourtant pas dans la demi-mesure : on raconte qu'il buvait jusqu'à 50 tasses par jour ! Ces quantités astronomiques ne l'empêchèrent pourtant pas de vivre jusqu'à l'âge de 83 ans.

4. Une affaire de gros sous 

Au XVIIème siècle, alors que la consommation de café grandissait dans toute l'Europe, Louis XIV céda l'exclusivité du commerce de café en France à la corporation des maîtres distillateurs. Drôle de choix, direz-vous, mais pourtant très censé : les distillateurs étaient à l'époque soumis à d'importantes taxes. Il était donc question de gonfler les recettes de l'État ! Si le soleil se lève à l'Est, le roi ne perd pas le Nord...

5. Une baignade caféinée

Avez-vous déjà rêvé de remplir une piscine de vin ou encore de café ? Le centre thermal de Hakone Kowakien Yunessun l'a fait. Si le onsen, littéralement "source chaude", est une tradition ancestrale au Japon, le concept semble ici avoir été quelque peu détourné. Le bain de café y est présenté comme un soin thérapeutique, permettant de réduire la fatigue, mais aussi de rendre la peau plus belle. Pas besoin de préciser qu'il n'est pas recommandé de boire la tasse... Bref, véritable remède ou simple attraction touristique ? On vous laisse trancher.

2 commentaires

  • Pour être allé au Japon on peut à peu près se baigner dans n’importe quoi…

    Franck
  • On en veut d’autres !

    lili

Laisser un commentaire